Semaine club alpin Château d’Oex au Martelltal du 18 mars au 24 mars 2018

Participants :

le guide  Cédric Zulauff, Michel Morier-Genoud, Jean-Nicolas Mottier, Colin Karlen, Jean-Claude Matti, Laura Matti, Charles-Henri Ramel, Willy Beaud, Valérie Rossier, Didier Pasquier, Marie-Pierre Chappalley

Départ du Pays d’Enhaut dimanche matin, pour une journée de route direction Landquart, puis chargement des voitures sur le train Verena-Tunnel direction Zernez pour passer l’Ofenpass qui relie la vallée de l’Inn en Engadine à la vallée du Rom dans le val Müstair pour ensuite filer sur le Tyrol du Sud en Italie dans le Trentin-Haut-Adige, la région autonome de Bolzano et remonter le Martelltal pour enfin arriver notre lieu de résidence. L’hôtel Waldheim, situé sur la petite route du Martelltal, en pleine nature.

 

1 er jour de rando, le 19 mars

Temps un peu neigeux et ciel bas.

Nous choisissons un itinéraire un peu à l’abri des mélèzes pour pouvoir goûter à toute cette neige sans danger.

Direction Lyfi Alm, Lyfital, nous montons environ 800m et redescendons une belle pente poudreuse pour remonter en profitez encore un peu.

2ème jour de rando, le 20 mars

Grand ciel bleu…le froid c’est installé !

Direction Madritschtal. Nous montons la longue vallée du Madriccio pour nous retrouver au Madritschjoch à 3295m.

Nous pouvons admirer le Gran Zebru ou Königspitz à 3851m. Nous sommes en surplomb des installations de Sulden, station d’hiver du Suldental, vallée contigu au Stelvio.

Nous marquons notre passage par des magnifiques traces qui nous éclatent bien et revenons tout le long du Madrischtall.(Madriccio).

 

3ème jour de rando, le 21 mars

Ciel bleu, très froid -14°C au départ de l’hôtel.

Imaginez la suite à 3300m !

Nous voilà partis direction Zufalhütte (cabane Corsi), le piquant glacial fait déjà son effet. Des bras s’agitent, pourtant recouverts de moufles et de vestes chaudes, tentant de se réchauffer.

Notre but, La Cima Marmotta ou Källkupe à 3300m. Entre longues traversées planes et montées plus abruptes, nous avançons le menton enfui dans nos cols de vestes et le regard pointé vers le haut. Nous progressons courageusement et fièrement sans se laisser dominer par ce retour polaire de mars. Nous traversons encore le glacier pour atteindre en 2 temps le sommet qui se mérite à pieds.

Nous avions initialement prévu de redescendre côté sud pour faire le retour par Veneziaspitze mais les pentes soufflées nous obligent à changer d’itinéraire. Retour par le nord dans une hauteur de neige incroyable et passage à la cabane Martelltalhütte où nous prenons le temps de nous arrêter, le temps de boire un thé chaud et profitez d’un accueil magnifique.

4ème jour de rando, le 22 mars

Ciel bleu et toujours froid

Notre guide repère des jolies pentes Nord sur la carte en espérant trouver une neige à l’abri du vent.

Direction Val Pedertal, malgré notre engouement nous rencontrons une neige médiocre, soufflée, présentant des plaques à vent et toujours un vent très présent qui n’augure pas une pause pic-nic très longue mais tout de même appréciée. La descente fut athlétique mais sans casse.

La récompense nous attend à l’hôtel, apéro au caveau par le patron pour une dégustation de vin et mousseux du Pays accompagnés par des viandes fumés maison, le tout est fort apprécié par tous.

 

5ème jour de rando, le 23 mars

Le sommet du jour, Mont Cevedale 3769m.

Départ groupé, jusqu’à la naissance du glacier à la bifurcation pour la Martelltalhütte.

Stop pour votre serviteur à cause d’un mauvais virus. Le groupe continu la traversée du glacier,

Zufallferner, sous les pentes glaciaires et d’impressionnants séracs. Un deuxième groupe décide de s’arrêter là et faire demi-tour, le virus ayant migré sur d’autres participants.

Les plus fougueux pour ce jour atteindront le sommet du Cevedale par une dernière pente abrupte qui rappelle à tous leurs présences en haute montagne. Pose des skis et la dernière crête se fera à pieds pour avoir le plaisir de poser le regard sur un 360°C et pour fixer leurs souvenirs par une photo à côté de la croix sommital.

Notre semaine touche à sa fin, nous profitons encore une fois d’un souper exceptionnel. Cela me donne l’occasion de souligner la qualité de l’accueil de cet établissement et la gentillesse ainsi que la grande compétence des patrons.

Notre retour se fera le samedi tout en douceur et les yeux pleins de souvenir.

Merci à tous et à l’année prochaine !

 

 

                              Pour vous faire rêver avec nos aventures, Marie-Pierre Chappalley