Camp des OJ 2017, Emosson

Camp des OJ 2017, Emosson

JOUR 1 lundi
Lundi 3 juillet 2017 9h . Tout le monde est là sur le parking de la Coop, harnachés prêts au départ. On embarque et c’est parti direction le châtelard, quelque part par la Valaisie quoi ! Arrivés sur place on pique-nique et on prend rapidement nos marques sur les lieux avant d’embarquer baudriers et chaussons, direction la falaise se trouvant à 3 minutes de marche de notre “camp de base“. On passe l’après-midi sur cette falaise dalleuse avec une équipe au taquet: ça commence bien !

JOUR 2 mardi
Ce matin on prend les voitures avec en ligne de mire le barrage d’Emosson. Superbe temps ! On se met en route après discussions avec nos copains grimpeurs de la colo d’à côté qui ont, au hasard, prévu la même journée que nous sur cette falaise qui ne peut accueillir qu’un nombre limité d’individus grimpant… Manque de solutions de secours, on part quand même tous dans la même direction. On arrive sur le site après une marche dans un loooooooooong tunnel tout noir et mouillé, la descente abrupte dans une forêt de rhododendrons et la traversée de l’ancien barrage nous obligeant à effectuer un rappel pour enfin parvenir à nos fins, et à nos faims parce que oui,c’est déjà midi ! Bonne surprise pour l’après-midi, la falaise a été rééquipée depuis le souvenir de nos guides, y’a de la place pour tout le monde. Beau temps, beau lac et belle motivation, on a tout pour bien faire jusqu’à 17h. Pour le retour on prend la voie de la sagesse; on rentre par la route. Au final on aura presque fait le tour du lac !

JOUR 3 mercredi
Aujourd’hui on vise plus proche. La falaise de Valorsine sur France, à 5 minutes de voiture, et 5 minutes de marche d’approche. Vu l’accessibilité du site on n’est pas tout seul, mais on a quand même largement de quoi faire. On pose quelques cordes, on mouline un moment, et un petite équipe part dans une exploration plus approfondie de la falaise, dans 4 longueurs de 25m. Une petite chute dans la montée mais rien de cassé heureusement. Que du bon rapporté aux oreilles des autres pendant le pique-nique, et une deuxième équipe part dans les longueurs l’après-midi. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes pour ct’équipe, et le retour au sol se fait à pied, pas comme le premier groupe qui à préféré les rappels. Fin de journée on plie, et vite
parce que…. y’a des crêpes pour le souper !

JOUR 4 jeudi
Ce matin on rattrape le dénivelé qu’on n’a pas fait hier. ça côte bien pour arriver à la falaise du jour, mais heureusement elle en vaut le coup. Jolies voies à l’ombre, pour assurer c’est le top vu la chaleur ambiante. On grimpe un peu avant midi, et après midi un peu aussi, mais la motivation est moins présente. Y’a plus de motivés pour la baignade aujourd’hui, du coup on attend que les monos aient finit de jouer sur la 6b+ et on file à la rivière pour un petit moment. Clic-clac finit, on remballe. Il faut encore redescendre, et pour cette dernière soirée , on est très appréciablement
invités par les voisins à un cinéma plein air ! eeeeh ouais ! si c’est pas la monstre classe !

JOUR 5 vendredi
Aujourd’hui c’est le jour du départ, mais on va pas QUE partir eeeeh non ! la falaise dalleuses à 3 minutes de marche de notre chez nous, et ben elle est toujours là , et parfaite pour nous permettre de ranger un tantinet le chalet avant d’aller se faire 3 longueurs, bien jolies . Quand on rentre au bercail, c’est pique-nique, on s’assure qu’on a rien oublié, et après avoir rendu les clés et chaleureusement remercié les sympathiques propriétaires de la colonie, on embarque direction notre beau Pays d’Enhaut !


Au bilan de cette semaine, une chouette équipe de jeunes motivés, une chouette équipe de moniteurs, des belles falaises, des bons pique-nique: que du bon quoi, à l’année prochaine !

Mathilde Chapalay