Rapport d’activités 2012

Hiver

La saison démarra par la montée de peaux de phoque en Rubloz qui, comme à l’accoutumée, commença par une bonne transpirée, une bonne bière pour se désaltérer et une bonne assiette pour terminer.

Sur la même lancée, il y eut la course des Merlas qui rencontra un joli succès, avec des conditions de neige et une météo magnifiques.

C’est ensuite une belle sortie aux Monts Chevreuils avec la lune pour compagnie, qui ravit les participants.

Printemps

Le Finsteraarhorn, agenda le week-end de la patrouille des glaciers, s’annoncait venteux. Après une montée tranquille jusqu’au Jungfraujoch, les participants chaussèrent leurs skis pour une traverse sur le glacier jusqu’à  la cabane. Un détour par l’arête qui mène au Gross-Fiescherhorn les occupa toute la journée, sous un vent soutenu. Le lendemain, le vent redoubla ses efforts lors de la montée au sommet du Finsteraarhorn, obligeant les randonneurs à tenir leurs skis pour ne pas les perdre. La descente sur Blatten fut encore plus tempêtueuse, particulièrement au col de la Lötschenlücke, où les sportifs finirent à quattre pattes, non pas d’épuisement, mais de peur d’être emportés.

Diverses sorties d’escalade de tous niveaux comblèent les participants et donnèrent l’envie à certains de reprendre cette activité.

Eté

La saison des grandes courses arriva avec le mois de Juillet: tout d’abord avec l’Aiguille de la Tsa. La météo s’annonait « quitte ou double ». Après un bel effort, les clubistes arrivèrent à  la cabane où ils offrirent leur traditionnel morceau de l’Etivaz qui, cette fois, leur valut une bouteille de rouge à l’oeil ! Après une courte nuit de sommeil, ils purent se remettre au lit, au vu du brouillard et du grésil, la course s’arrêta là  !

En août, c’était une course dans la région de Saas-Almagell quiétait au programme avec une traversée du Portjengrat. Ce fut une magnifique course mixte, avec de superbes passages d’escalade. A la cabane, leur fromage leur fit gagner une bonne bière et un dortoir confortable.

L’été se termina par une course chez nous: Brenlaire et Folliéran en traversée. Ces deux montagnes, visibles déjà depuis Berne, offrirent une magnifique course peu connue, dans une nature intacte, tapissée d’Edelweiss.

En marge des activités précitées, il y eut des cours d’escalade pour les jeunes au Dzai organisés par Michel Morier-Genoud, qui leur transmit ainsi sa passion pour la montagne.

Je vous rappelle que la clé du mur de grimpe est disponible à Château-d’Oex Tourisme

Janry Morier